genealogieonline

Stamboom Van Dijk » Willem Antoon Marie Asselbergs

Persoonlijke gegevens Willem Antoon Marie Asselbergs Mannelijk

Scans zoeken, een service van Genealogie Online
MyHeritage matches
Bron 1

Voorouders (en nakomelingen) van Willem Antoon Marie Asselbergs


Gezin van Willem Antoon Marie Asselbergs

Hij is getrouwd met Henriette Elise Maria Wagemakers.


Notities bij Willem Antoon Marie Asselbergs

Willem Antoon Marie Asselbergs is in Frankrijk benoemd tot Ridder in het Legioen van Eer. Deze onderscheiding heeft hij gekregen wegens het uitstekende werk door hem verricht aangaande de productie
en de distributie van elektriciteit in Frankrijk Voor zijn werk als consul voor Nederland in Nantes is hij benoemd tot Ridder in de Orde van Oranje Nassau. Hier volgt de toespraak uitgesproken tijden
s de uitvaart van Willem Antoon Marie Asselbergs: Allocution prononcée aux obsèques de M. William Asselbergs le 12 janvier 1952 par M. Cheguillaume, ancien Ingénieur en chef à l'ex-Société Nanta
ise d'Electricité, Chef de service à l'Electricité de France. Mesdames, Messieurs, Mes Chers Amis, Au nom de l'Electricité de France, Au nom de l'ex-Société Nantaise d'Electricité, Au nom de to
utes les membres du personnel de cette société, Je viens rendre un dernier hommage à M. Asselbergs, directeur honoraire de la Société Nantaise d'Electricité, qui fut notre chef aimé et vénérÃ
©. Né en 1879, a Bergen op Zoom, dans une famille où le travail était en honneur, il fit de brillantes études à l'Ecole Polytechnique d'Amsterdam et à l'Institut Montefiore de Liège. En 1904, i
l entra comme ingénieur aux Ateliers de Constructions Electriques de Charleroi, où il s'affirma rapidement un Maître dans la construction du matériel électrique, dont la technique était à cette
époque dans l'enfance, il devint bientôt Ingénieur en chef de cette société. Il fit l'étude de nombreuses centrales électriques, en France, en Belgique, en Italië, au Canada, en Chine, et dir
igea les travaux d'un ensemble important en Egypte. C'est de là qu'il vint, en 1914, assurer la direction technique de la Société Nantaise d'Electricité, où la centrale de Chantenay était déjà
commencée. La Guerre n'arrêta pas cet essor, et l'électrification de l'industrie nantaise se poursuivit au contraire rapidement. En 1928, il réalisait l'interconnexion des Centrales hydrauliques
du Massif Central avec les Centrales thermiques de l'Ouest, et le Poste à Très Haute Tension qu'il construisit à Cholet, d'un type nouveau en France, fut doté des perfectionnements les plus récen
ts, et constitua à l'époque un modèle. Presque en même temps, il introduisait la Haute Pression à la Centrale de Chantenay, trouvant des solutions ingénieuses pour l'adapter à cette nouvelle te
chnique. Toujours prévoyant, il avait étudié, dès 1924, la construction d'une Centrale dans l'île Cheviré, projet qui se réalise aujourd'hui à l'échelle nationale. Sa grande valeur technique
était universellement appréciée en France, en Hollande, en Belgique et au-delà du Rhine, et ses avis étaient écoutés dans les congrès nationaux et internationaux. Travailleur infatigable, réa
lisateur enthousiaste, il possédait au plus haut point les qualités du Constructeur. C'était pour ses collaborateurs un véritable plaisir de travailler avec lui, car il avait toujours des idées n
euves, et admettait volontiers la discussion. Entraîneur d'hommes, n'admettant que le travail bien fait, il surveillait de près les travaux, visitait fréquemment ses chantiers et les animait. Il ga
rdait ainsi un contact étroit avec son personnel. De leur côté, ses hommes le respectaient, l'aimaient et l'admiraient, à cause de la dignité de sa vie, de la sympathie qui émanait de sa personn
e, de son esprit de justice et de sa compétence. Ils étaient fiers d'avoir un tel chef. Facilement accessible, il écoutait les demandes de ses subordonnés, car il avait un coeur sensible, et resse
ntait vivement les peines et les détresses de son personnel. Un des traits dominants de son caractère était la Fidélité. Fidélité à sa famille, avec laquelle il était en union parfaite. Fidé
lité à sa Patrie, la Hollande, à laquelle il resta toujours attaché, sous les drapeaux de laquelle ses deux fils ont combattu pendant la dernière guerre, et que lui-même servit comme Consul jusq
u'à son dernier jour. Fidélité à sa seconde Patrie, la France, qu'il aimait sincèrement et à laquelle il laisse le meilleur de ses travaux et de sa carrière d'ingénieur. Fidélité à la SociÃ
©té Nantaise d'Electricité, qu'il refusa toujours de quitter. Fidélité à son personnel de tout grade, dont il n'aimait pas se séparer, et qu'il s'efforçait d'adapter au travail qui lui convenai
t le mieux. Fidélité aux entreprises auxquelles il faisait confiance. Il incarnait la devise qui orne, en français, les armes de son pays : "Je maintiendrai". C'est ainsi que pendant les heures tra
giques qui précédèrent la Libération de Nantes, il sut, par sa ténacité et sa diplomatie, sauver de la destruction la Centrale de Chantenay. Modeste à l'excès, il ne sollicitait jamais les hon
neurs, mais ils lui vinrent spontanément. Le Gouvernement français le nomma, en 1937, Chevalier de la Légion d'honneur, pour les services rendus à l'industrie française, et Sa Majesté la Reine d
es Pays-Bas lui conféra récemment la distinction rare de Chevalier de l'Ordre d'Orange Nassau. Quelques-uns de ses amis souhaiteraient que le nom d'Asselbergs soit attaché à l'un des ouvrages qu'i
l construisit. Après une si belle activité, la retraite fut pour lui une véritable épreuve, mais quand la maladie l'atteignit, il la supporta sans plainte. Lorsqu'il comprit que sa mort était pro
che, il s'y prépara chrétiennement à la lumière de sa Foi, et c'est avec calme et sérénité qu'il fit ses adieux à tous les siens et à son entourage. Je m'incline respectueusement devant la do
uleur de sa famille. Cher Monsieur Asselbergs, nous ne doutons pas qu'après une vie si bien remplie, toute de labeur et de droiture, véritablement exemplaire, votre âme repose en paix. Nous vous di
sons "Au revoir". Tijdens de eerste wereldoorlog heeft het gezin Asselbergs-Wagemakers bij de ouders van Willem Antoon Marie Asselbergs in de Potterstraat nr. 20 te Bergen op Zoom onderdak gevonden. V
olgens het bevolkingsregister van Bergen op Zoom (1910-1920) zijn ze ingeschreven op 23 februari 1917 en uitgeschreven op 2 augustus 1920

Sources:

- naissance: HCM Bergen op Zoom, akte: 2
49 d.d. 24-08-1879

- décès: Bidprentje

- mariage: G.A. Oudenbosch, huwelijksregster 1907, akte: 17

Bronnen

  1. van Emstede Web Site, Frans van Emstede, Willem Antoon Marie Asselbergs, 4 november 2010
    Toegevoegd door een Smart Match te bevestigen
    Stamboom op MyHeritage.com
    Familiesite: van Emstede Web Site
    Stamboom: FPJM van Emstede

Tijdbalk Willem Antoon Marie Asselbergs

  Deze functionaliteit is alleen beschikbaar voor browsers met Javascript ondersteuning.
Gebruikte symbolen: grootouders grootoudersouders oudersbroers-zussen broers/zussenkinderen kinderen
Sleep de tijdbalk om terug of verder in de tijd te gaan (of gebruik de l en r toetsen). Klik op de namen voor meer informatie.

Over de familienaam Asselbergs


    ?


De publicatie Stamboom Van Dijk is samengesteld door (neem contact op).