genealogieonline

Genealogie Alexandre » Basine de Thuringe

Persoonlijke gegevens Basine de Thuringe 


Aanknopingspunten in andere publicaties

Deze persoon komt ook voor in de publicatie:

Gezin van Basine de Thuringe

Zij is getrouwd met Childeric 1 Roi Des Francs Saliens.

Kind(eren):

  1. Clovis 1 Roi Des Francs  466-511 


Notities bij Basine de Thuringe


Basine (en latin Basina), est une princesse de la https://fr.wikipedia.org/wiki/Thuringes">ligue des Thuringes, puis une reine des https://fr.wikipedia.org/wiki/Francs_saliens">Francs saliens par son mariage avec https://fr.wikipedia.org/wiki/Child%C3%A9ric_Ier">Childéric Ier.


e premier historien à mentionner la reine Basine est l'https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_archev%C3%AAques_de_Tours">évêque https://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A9goire_de_Tours">Grégoire de Tours qui raconte :


« https://fr.wikipedia.org/wiki/Child%C3%A9ric_Ier">Childéric, https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_rois_des_Francs_saliens">roi des Francs, s’abandonna à une honteuse luxure, déshonorant les femmes de ses sujets. Ceux-ci, s’indignant de cet outrage ; le détrônèrent (457). Ayant découvert qu’on en voulait même à sa vie, il se réfugia dans la Thuringe, laissant dans son pays un homme qui lui était attaché pour qu’il apaisât, par de douces paroles, les esprits furieux. Il lui donna aussi un signe pour qu’il lui fît connaître quand il serait temps de retourner dans sa patrie, c’est-à-dire qu’ils divisèrent en deux une pièce d’or, que Childéric en emporta une moitié, et que son ami garda l’autre, disant : Quand je vous enverrai cette moitié, et que les deux parties réunies formeront la pièce entière, vous pourrez revenir en toute sûreté dans votre patrie. Étant donc passé dans la Thuringe, Childéric se réfugia chez le roi https://fr.wikipedia.org/wiki/Basin_de_Thuringe">Basin et sa femme Basine. Les Francs, après l’avoir détrôné, élurent pour roi, d’une voix unanime, https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%86gidius">Ægidius qui, ainsi que nous l’avons dit plus haut, avait été envoyé par la république romaine comme maître de la milice. Celui-ci était déjà dans la huitième année de son règne lorsque le fidèle ami de Childéric, ayant secrètement apaisé les Francs, envoya à son prince des messagers pour lui remettre la moitié de la pièce qu’il avait gardée. Celui-ci, voyant par cet indice certain que les Francs désiraient son retour, et qu’ils le priaient eux-mêmes de revenir, quitta la Thuringe, et fut rétabli sur son trône. Tandis qu’il régnait, Basine, dont nous avons parlé plus haut, abandonna son mari pour venir auprès de Childéric. Comme il lui demandait avec empressement par quel motif elle venait d’un pays si éloigné, on dit qu’elle répondit : J’ai reconnu ton mérite et ton grand courage ; je suis venue pour rester avec toi : sache que si j’avais connu, dans des régions au-delà des mers, un homme plus méritant que toi, j’aurais désiré d’habiter avec lui. Celui-ci, enchanté, l’épousa. Il en eut un fils qu’on appela du nom de https://fr.wikipedia.org/wiki/Clovis_Ier">Clovis. Ce fut un grand prince et un redoutable guerrier  .
grave;ve du récit populaire.


l est difficile de dire si Basine a réellement épousé le roi Basin  (medelphus)de Thuringe et, si tel est le cas, quelle a été sa postérité. Basin a bien un successeur homonyme, mais même si ce successeur est fils du premier Basin, rien ne permet de dire si Basine en est la mère.


De son mariage avec Childéric, Basine a donné naissance à :


Heeft u aanvullingen, correcties of vragen met betrekking tot Basine de Thuringe?
De auteur van deze publicatie hoort het graag van u!


Tijdbalk Basine de Thuringe

  Deze functionaliteit is alleen beschikbaar voor browsers met Javascript ondersteuning.
Gebruikte symbolen: grootouders grootoudersouders oudersbroers-zussen broers/zussenkinderen kinderen
Sleep de tijdbalk om terug of verder in de tijd te gaan (of gebruik de l en r toetsen). Klik op de namen voor meer informatie.

Over de familienaam De Thuringe


    

De publicatie Genealogie Alexandre is samengesteld door (neem contact op).